« Et je te raconterai le ciel… »

« Quand le ciel se laisse observer il raconte d’abord une histoire. Notre histoire. Celle de l’humanité, celle du cosmos, celle de l’origine de notre vie. Mais en premier tes yeux y verront des étoiles. Ensuite ton instrument te montrera les nébuleuses et galaxies. Et si tu veux ton coeur y verra les légendes qui ont construit notre monde… 

Parle-moi de ces légendes…

Connais-tu Cassiopée ? Cinq étoiles formant ce « w » juste là… Elle vivait en Ethiopie avec son époux le roi Céphée et sa fille Andromède. Cassiopée était belle et son peuple l’admirait. Un jour de fête en l’honneur de Poséidon ses cheveux noirs mêlés de rubis soulignaient l’ambre de son teint et l’éclat de ses yeux.

Comme la lueur de ses étoiles ?

Oui je pense…

Et que lui est-il arrivé ?

En ce jour de fête la foule se pressait autour d’elle et quelqu’un a crié : plus belle, oui, notre reine est plus belle que les Néréides, les filles de la mer ! Cela déclencha la colère de Poséidon qui exigea qu’on lui livre en sacrifice Andromède, la fille de Cassiopée, pour cet affront. Mais Andromède ne mourra pas finalement, Persée la sauvera… Mais cela est une histoire qui ne peut se raconter qu’une fois les constellations d’Andromède et de Pégase se levant à l’horizon est.

Astrophoto 26052017 LT 24

Cassiopée finalement nous raconte qu’il faut savoir rester humble ?

Probablement, oui…

Et là bas, au dessus de l’horizon, brille une étoile rouge… 

Antarès… le coeur du scorpion, une des plus belles constellations je pense. Quand le scorpion se lève alors Orion, le chasseur céleste s’est couché… Antarès est ce qu’on appelle une géante rouge…

Raconte-moi la légende du scorpion…

Orion était un géant, fils de Zeus et de la Terre. Un jour, alors qu’il se trouvait en Crète il fût accueilli par Artémis, la déesse de la chasse. Il est vrai que la force et l’adresse d’Orion émerveillaient Artémis et Orion éclatait d’orgueil au point qu’il lui dit : je suis capable de tuer tout ce qui est né de la Terre et aucun être vivant ne peut échapper à mes armes de chasse. Artémis ne pût arrêter à temps les paroles d’Orion qui offensaient la Terre. Alors l’île trembla, les collines s’ouvrirent et il en sortit un immense scorpion.

Le voilà …

Oui, le voilà… Alors un combat terrible s’en suivi et le scorpion tua Orion. Artémis, contemplant le corps du chasseur céleste demanda à Zeus de perpétuer le souvenir d’Orion en le plaçant parmi les constellations. Elle ajouta : le scorpion, il faut que l’on s’en souvienne aussi, mais dès qu’il apparaîtra, qu’Orion disparaisse du ciel étoilé.

Et que se passa-t-il ?

Astrophoto 26052017 LT 39Astrophoto 26052017 LT 49Astrophoto 26052017 LT 55

Zeus accepta de les mettre tout deux dans le ciel afin de nous rappeler que personne ne doit avoir une confiance excessive dans ses propres forces ni même avoir un orgueil démesuré.

Voilà donc pourquoi Orion n’est jamais dans le ciel en même temps que le scorpion… 

Exactement, quand jaillit le scorpion au dessus de l’horizon Orion s’en est allé…

Et là… je vois une grande croix…

C’est le cygne… veux-tu que je t’en parle ?

Non… pas tout de suite… je veux garder des histoires pour un autre soir papa…

Alors endors-toi mon garçon, pour toi la route est encore longue et les étoiles veillent sur toi. Je te raconterai le ciel une autre fois et je continuerai même quand j’y serai… »

Dialogue entre un père et son fils, Marseillan, 1984


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s