Strasbourg, scènes ordinaires, acte 3

Redécouvrir sa ville un soir d’été. Partir et suivre la lumière rasante, jouer avec elle au détour d’une rue, la perdre puis la retrouver. Dans cette série sur Strasbourg, j’ai décidé de flâner dans des rues dont je ne connaissais même pas le nom. Je me suis rendu compte que finalement cette ville comptait certains endroits qui m’étaient totalement inconnus parce que je les avais relégués dans le tiroir des quartiers sans intérêts. Comme une partie de moi-même. Comme cette ombre finalement… Et Strasbourg est belle un soir d’été pour qui sait l’admirer. Et cette ombre est belle pour qui sait la dompter.

Strasbourg, 19 juillet 2016


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s