Daido Tokyo

C’est à Shinjuku que bat le coeur de la capitale nippone. Enchevêtrement de quartiers très différents c’est ici que Daido Moriyama se promène tous les matins muni de son appareil qu’il ne quitte jamais. Le Tokyo de Daido est représenté ici, sa « boîte de Pandore débordant de mythes contemporains ». A Tokyo il se passe toujours quelque chose comme pour faire écho au roman d’Haruki Murakami « Le passage de la nuit »… Errances quotidiennes dans un Japon moderne et traditionaliste qui ne s’endort jamais.

« Que se passe-t-il après les 12 coups de minuit ? Mari rencontre un musicien dans un bar, sa soeur partage à son insu le sommeil d’un inconnu. Pour les âmes solitaires d’une ville assoupie, les expériences se succèdent, entre fantasmagorie et réalité. »

Le passage de la nuit, Haruki Murakami

DSC_0977

« Daido Tokyo » par Daido Moriyama, Fondation Cartier, Paris, avril 2016

Publié dans Art

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s